Fin octobre, la France est entrée dans sa deuxième période de confinement, créant ainsi une nouvelle série de défis à relever pour les commerçants alors que la période la plus chargée de l’année s’ouvre. Et si ce nouveau confinement apporte son lot de challenges, il est possible de tirer des leçons du premier confinement national pour mieux se préparer cette fois-ci et améliorer les opportunités business en ligne des commerçants.

Afin de soutenir toujours plus nos clients et éditeurs, nous avons demandé à nos analystes d’examiner les données et les tendances d’achat des consommateurs sur notre réseau en France afin de rédiger un guide complet détaillant des stratégies à mettre en place pour aider les marques en cette fin d’année : il est à télécharger ici.

Dans cet article de blog, nous résumons en trois leçons clés ce que les commerçants devraient prendre en compte pour cette nouvelle période délicate.

Leçon #1 : les consommateurs recherchent de nouvelles sources d’inspiration

Depuis le début de la pandémie, le réseau d’affiliation de Rakuten Advertising a constaté un changement dans le comportement des consommateurs vis-à-vis de la recherche de nouvelles marques et de nouveaux produits. Ces derniers se sont majoritairement tournés vers les sub-networks et les sites de contenu pour trouver de l’inspiration ; ce sont en effet ces éditeurs qui ont connu la plus forte augmentation du nombre d’acheteurs uniques pendant la pandémie en France. Les sites de bons d’achat ont également connu une légère hausse.

Comme en témoignent ces changements de comportements observés sur notre réseau, les consommateurs explorent l’écosystème de l’affiliation comme jamais auparavant. Ces changements diffèrent quelque peu selon les secteurs d’activité mais le constat reste identique : il est essentiel pour les commerçants de comprendre ces changements et donc de trouver les clients là où ils cherchent désormais de nouveaux produits ou nouvelles marques. Cela signifie concrètement que les annonceurs doivent disposer d’un éventail diversifié de partenaires et avoir un plan pour chacun d’entre eux afin de garantir un message personnalisé et dynamique pour cibler l’ensemble des consommateurs tout au long de leur parcours d’achat.

Travailler avec diverses typologies d’éditeurs permettra aux commerçants d’amplifier leur visibilité partout là où les consommateurs recherchent de l’inspiration. Toutefois, l’ajout de stratégies supplémentaires, telles que l’optimisation des flux ou le Multi-Touch Commissioning, permettra aux marques d’améliorer leur placement auprès des éditeurs.

Outre les modèles d’éditeurs, les marques doivent également tenir compte des appareils utilisés pour chercher cette inspiration. Au cours du premier confinement, bien que les consommateurs ne se soient pas déplacés, la dépendance aux smartphones n’a pas diminué. En fait, il est resté l’appareil le plus utilisé. En cette fin d’année, les marques devraient utiliser le mobile Tracking In-App pour assurer une collaboration efficace avec les éditeurs spécialisés dans la téléphonie mobile et être sûr d’atteindre leur public.

Leçon #2 : les priorités des consommateurs évoluent

En juillet dernier, nous avons mené une enquête auprès de consommateurs du monde entier afin de mieux comprendre comment la pandémie les avait affectés et quelles étaient leurs intentions d’achat pour les pics de consommation de fin d’année. Un chiffre fait particulièrement écho à cette nouvelle période compliquée que nous vivons actuellement : 55 % des consommateurs français ont indiqué qu’ils ne diminueraient pas leurs dépenses prévues en cas de reconfinement.

Bien que cette information soit une bonne nouvelle pour les commerçants français, ils doivent tout de même tenir compte des priorités changeantes des consommateurs. En examinant de plus près les dépenses sur notre réseau lors du premier confinement, nos analystes ont remarqué que les consommateurs ont acheté davantage de produits liés à la santé, aux jeux vidéos, des articles de sport, des articles ménagers mais aussi des vêtements d’intérieur.

Cependant, à l’approche des fêtes de fin d’année, les Français veulent faire plaisir à leur entourage et se faire plaisir : ils sont ainsi plus enclins à augmenter leurs dépenses pour leur famille proche (31 %) et pour eux-même (23 %) et à diminuer celles pour leurs amis et collègues (41 %). Les marques devraient ainsi se concentrer sur les personnes qui offrent des cadeaux puis élargir ce groupe cible afin d’attirer l’ensemble des consommateurs qui réalisent les achats de Noël ; ces derniers ne constituent peut-être pas leur audience habituelle.

Par ailleurs, les commerçants devront également tenir compte de l’impact du confinement sur les délais de livraison et la disponibilité des produits. Même si le confinement devrait prendre fin le 1er décembre, la situation reste incertaine quant à un potentiel prolongement. Cette incertitude pourrait entraîner une augmentation des achats en avance : les consommateurs pourraient en effet profiter de la Cyber Week pour faire les achats de Noël, en avance et à moindre coût. Il faut donc envoyer une communication efficace et claire sur les délais de livraison et la disponibilité des produits aux éditeurs pour guider les consommateurs pendant cette période chargée.

Leçon #3 : les consommateurs restent prudents

Comme lors du premier confinement, ce nouveau confinement crée une incertitude économique chez les Français. Bien que le gouvernement ait assuré des aides pour tous, une perte d’emploi ou une baisse de salaire est toujours probable. Les consommateurs restent donc vigilants et avisés lors de leurs achats de fin d’année.

Avec l’augmentation exponentielle des cas de COVID-19 ces derniers mois et le retour plus que probable d’un nouveau confinement, les consommateurs se sont de plus en plus tournés vers les sites de fidélité, de récompenses et de coupons pour réaliser leurs achats. D’après notre enquête, ils sont notamment influencés par les soldes et promotions (49 %). Les marques devraient alors chercher à accroître leurs partenariats avec des modèles d’éditeurs (sites de fidélité et de récompenses et de coupons) qui incitent les clients à acheter en fonction des ventes et des offres disponibles.

Voici donc les trois leçons que nous avons retenu du premier confinement et qui, associées aux bonnes stratégies, aideront les marques à réussir la période la plus chargée de l’année, commercialement parlant. Pour en savoir plus sur nos données et nos stratégies, n’hésitez pas à vous rendre sur notre Resource Center ou contactez-nous.