Plusieurs bonnes nouvelles ont été annoncées dans le monde entier la semaine dernière : l’Allemagne et l’Italie ont commencé à alléger lentement mais surement leurs mesures de confinement, au Royaume-Uni, le capitaine Tom, âgé de 99 ans, a récolté près de 30 millions de livres sterling pour le NHS, et dans le monde entier, des musiciens se sont unis pour soutenir les professionnels de santé et l’OMS via l’émission spéciale « One World : Together At Home ».

Alors que les consommateurs se sont dorénavant plus ou moins adaptés à cette nouvelle vie, nous explorons comment les secteurs d’activité au sein des différentes régions ont été touchés par la pandémie depuis son début :

  • États-Unis : l’activité s’est accrue pour les produits électroniques, la décoration, les articles ménagers et les produits de bureau – tous pertinents pour un confinement.
  • Canada : l’activité est en hausse dans le secteur de la mode et de la beauté. Celui des livres et magazines ainsi que celui des chaussures ont augmenté de mars à début avril, mais connaissent aujourd’hui une légère baisse.
  • Brésil : les grands magasins et l’électronique sont en croissance. Le secteur de la mode et des accessoires connait des hauts et des bas, après avoir atteint un pic dans la seconde moitié du mois de mars.
  • Royaume-Uni : l’activité dans les secteurs de la mode, de la beauté, de la décoration et des articles de sport a largement augmenté ces dernières semaines, avec un léger ralentissement la semaine dernière pour la décoration.
  • France : l’activité dans le secteur de la mode et de la joaillerie est en hausse. Le luxe a également légèrement repris son activité début avril, avec un ralentissement la semaine dernière. Le secteur de la chaussure est, quant à lui, en baisse après un pic fin mars.
  • Allemagne : l’activité dans le secteur de la mode est en légère baisse depuis la semaine dernière, après une tendance constante depuis la mi-mars, tandis que les grands magasins ont connu un pic d’activité significatif la semaine dernière.
  • APAC : avec l’assouplissement des restrictions en Chine, l’activité dans plusieurs secteurs s’améliore : la décoration, la mode, la beauté et le luxe suivent tous une tendance largement à la hausse.

Sur l’ensemble de nos réseaux, on observe une augmentation constante du volume de clics ; les États-Unis enregistrant notamment une croissance significative pour la semaine démarrant le 12 avril.

 

Quant au nombre de commandes, celui-ci continue d’augmenter dans la région APAC et au Brésil, et il reste stable au Royaume-Uni et aux États-Unis. Par ailleurs, le nombre de commandes connait une légère baisse au Canada, en France et en Allemagne.

 

Au cours des dernières semaines, le volume de clics a constamment augmenté sur l’ensemble de nos réseaux, tandis que le nombre de commandes reste stable. Nous pouvons ainsi en déduire que le comportement des consommateurs se stabilise petit à petit ; ce qui encourage les annonceurs et les éditeurs à créer et à optimiser des campagnes favorisant l’engagement des consommateurs.

Comme chaque semaine, les équipes de Rakuten Advertising vous font part de leurs conseils avisés sur la manière dont les éditeurs et les annonceurs peuvent optimiser leurs campagnes afin d’en accroître le reach et engager toujours plus les consommateurs.

Suivez l’évolution de la situation mondiale

Les secteurs d’activité sont impactés différemment selon les pays ; reflétant ainsi les étapes de l’évolution de la pandémie dans le monde. En observant les tendances des marchés où les restrictions s’assouplissent, les marques peuvent se faire une idée de ce qui va se passer sur leur propre marché lorsque cette pandémie se calmera et que l’économie redémarrera. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’être une marque mondiale pour que ces tendances soient pertinentes ; elles le sont pour tous.

Pour les annonceurs, ces informations peuvent vous aider à prévoir les opportunités futures de votre entreprise. Par exemple, en Chine, les tendances indiquent que les dépenses dans des catégories comme la mode, les loisirs, la beauté et les voyages augmenteront à mesure que la pandémie se calmera et que la confiance des consommateurs reviendra – près de la moitié (40%) des consommateurs disent qu’ils recommenceront à faire des achats importants une fois que l’épidémie de COVID-19 commencera à diminuer ou sera terminée, selon les recherches du GlobalWebIndex.

Pour les éditeurs, cela signifie deux choses :

  • Il est essentiel d’avoir une stratégie locale au sein de vos principaux marchés
  • Regarder ce que font les marchés sortants plus tôt de la crise vous permettra d’anticiper ce que votre audience voudra acheter lorsque l’économie de votre pays redémarrera

À mesure que les régions entrent dans les différentes phases de la pandémie, les besoins des consommateurs changent également. Pour certains, comme dans la région APAC, les besoins reviennent à la normale et les consommateurs adoptent ainsi des habitudes d’achat plus typiques. D’autres marchés ont dépassé le pic et, même si le retour à la normal n’est pas encore entamé, les consommateurs cherchent déjà à acheter des produits qui leur seront utiles après le confinement. Sur d’autres marchés, comme aux États-Unis, les consommateurs sont confrontés à la réalité : la distanciation sociale durera plus longtemps qu’ils ne l’avaient prévu, et cherchent donc des choses qui les aideront chez eux.

Les comportements d’achat des gens ont évolué avec l’avancée de la pandémie et ne cesseront de changer au fur et à mesure que nous la traverserons. Les annonceurs et les éditeurs ont un rôle important à jouer pour répondre aux nouvelles exigences en ces temps difficiles et pour agir stratégiquement dès maintenant, afin de soutenir les consommateurs à l’avenir.

 

Nous continuerons à vous tenir au courant des stratégies et des conseils provenant des données de notre réseau. N’hésitez pas à vous rendre sur notre Resource Center pour en savoir plus ou, pour avoir un aperçu plus stratégique et spécifique à votre entreprise, n’hésitez pas à contacter votre Account Manager.

Stay Safe. Stay Well.