tendanceAlors que le monde continue de passer d’un confinement à l’autre, l’industrie du e-commerce a connu un boom rapide ces dernières années. En raison de l’évolution des comportements des consommateurs et des réglementations en matière de confidentialité, les marques et les agences sont constamment mises au défi de trouver les stratégies les plus efficaces pour engager et convertir les consommateurs.

Pour aider l’ensemble de nos partenaires (agences, marques et éditeurs) à planifier 2022, nous avons demandé aux experts de Rakuten Advertising de partager leurs prévisions concernant les tendances média et celles liées au marketing à la performance.

L’Homme et l’environnement, plus importants que les profits

Le développement durable et la mise en place de pratiques durables dans les secteurs de la mode et de la vente au détail resteront une préoccupation majeure pour les marques en 2022. Pour la première fois, des entreprises ont participé à la COP26, ce qui a conduit de grandes marques à s’engager à adopter des pratiques plus durables au sein de leur entreprise.

En 2022, les marques continueront d’évaluer leurs chaînes d’approvisionnement. Récemment, Positive Luxury a suggéré lors d’un webinaire que les marques s’éloignent de plus en plus des chaînes logistiques pour se tourner vers les chaînes de valeur. En faisant cela, les marques cherchent à mieux comprendre leurs chaînes d’approvisionnement et leur impact sur la société, et à déterminer comment investir de manière appropriée et durable dans les communautés et leur apporter leur contribution.

De plus, une tendance croissante chez les consommateurs a contribué à l’essor du « recommerce ». En effet, l’expansion des services de location et d’abonnement a permis aux marques de générer des bénéfices par la réutilisation et la prestation de services plutôt que par une consommation accrue. Les plus grandes marques du monde entier conçoivent déjà des produits en pensant à la réutilisation, et Forrester prévoit que les investissements dans les entreprises axées sur le recommerce atteindront un montant d’environ 10 milliards de dollars d’ici 2022.

Le contexte est roi et le contenu est reine

Comme les années précédentes, la réglementation en matière de conformité et de confidentialité continuera de secouer le secteur du média et celui du marketing à la performance. Nos partenaires, annonceurs et éditeurs, devront s’y adapter s’ils ne l’ont pas déjà fait. La disparition des cookies tiers rendra le ciblage hautement personnalisé de plus en plus difficile. Les spécialistes du marketing devront donc revenir à des tactiques éprouvées comme le contexte, une tendance que nous verrons se renforcer dans notre secteur.

Pour les éditeurs et les annonceurs, cela se présente sous la forme du commerce de contenu et du marketing d’influence. Instagram continue de monétiser ses offres pour les influenceurs, tandis que les entreprises spécialisées dans le contenu et les médias misent sur la popularité croissante du « shoppable commerce ». Le commerce de contenu et les influenceurs placent les messages marketing dans un environnement natif pour les consommateurs. Ainsi, ils n’apparaissent pas intrusifs et s’alignent sur les intérêts et préférences des consommateurs en fonction de la plateforme sur laquelle ils passent leur temps.

Sur le plan média, l’utilisation de stratégies de personnalisation deviendra de plus en plus difficile dans l’année à venir. Le sujet le plus abordé dans l’industrie n’est plus la disparition des cookies et des éléments d’identification, mais bien l’incapacité à cibler les consommateurs. Les agences et les marques qui comprennent l’intérêt d’interagir avec les consommateurs dans le contexte du moment parviendront à relever les défis posés par la dévaluation des cookies. C’est là que la télévision connectée (CTV) entre en jeu.

L’année de la TV connectée, encore !

La TV connectée (CTV) s’est maintenant fermement établie dans le mix-marketing et offre aux marques et agences la possibilité d’atteindre les consommateurs qui ne regardent pas la télévision traditionnelle ou linéaire. Une stratégie basée sur la TV connectée complète ainsi les tactiques TV ou vidéo classiques existantes en élargissant leur reach, en particulier auprès des audiences plus jeunes.

Comme mentionné précédemment, la capacité à cibler les consommateurs en fonction du contexte et du “moment” deviendra plus importante l’année prochaine, ce qui augmentera la valeur offerte par la TV connectée et fera de 2022 l’année de la CTV, une fois de plus. Ces dernières années, les fournisseurs ont mis en place leur gamme de TV connectées et se sont concentrés sur l’augmentation de l’offre et de la demande. L’année prochaine, ces mêmes acteurs chercheront à monétiser leurs offres, ce qui mettra encore plus en avant les avantages de la CTV.

Les agences et les marques qui souhaitent garder une longueur d’avance sur la concurrence doivent faire équipe avec des partenaires qui possèdent l’expertise nécessaire et qui ont démontré leurs performances en matière d’augmentation du reach et de notoriété via des plateformes de TV connectée.

Pour en savoir plus sur les stratégies et tendances de 2022 ou découvrir comment Rakuten Advertising peut vous aider à atteindre vos objectifs, rendez-vous sur rakutenadvertising.com et parlez à un expert.