éditeurAu début du mois, nous vous avons partagé le lancement de notre Resource Center, Le Chemin de la Reprise. À travers ce dernier, Rakuten Advertising analyse l’impact de l’année 2020 sur les éditeurs et les annonceurs, ainsi que les conditions nécessaires à la reprise du secteur.

Aujourd’hui, nous vous présentons une nouvelle analyse dédiée aux éditeurs, issue de notre rapport « Le chemin de la reprise : Repenser les pics de consommation de demain ». Nous avons en effet interrogé l’ensemble des éditeurs du réseau d’affiliation de Rakuten Advertising pour identifier les difficultés qu’ils ont rencontrées au cours de l’année 2020 dans ce contexte inédit. Cela nous a permis de révéler les changements de comportement des consommateurs et la manière dont leurs relations avec les annonceurs vont devoir évoluer pour tenir compte de cette nouvelle réalité. Voici quelques uns de nos résultats.

Les chiffres à retenir

  • 83 % des éditeurs ont vu le trafic de leur site augmenter ou rester stable depuis le début de la pandémie
  • 76 % d’entre eux s’attendent à ce que leur trafic dépasse ou revienne à leur niveau pré-COVID au cours des fêtes de fin d’année
  • Les éditeurs, notamment ceux spécialisés dans les programmes de fidélité et les récompenses, ont noté une augmentation de 45 % du nombre de consommateurs âgés de 50 ans et plus depuis le début de la pandémie
  • 72 % des éditeurs n’ont pas modifié les tarifs des emplacements publicitaires et les contenus de leurs sites pour les annonceurs affiliés
  • 34 % des sondés indiquent qu’ils proposent aux annonceurs des opportunités supplémentaires au tarif habituel ou avec de meilleurs taux de commission
  • 27 % d’entre eux ont également créé de nouveaux contenus et campagnes pour ajuster leurs opérations quotidiennes face au contexte sanitaire actuel
  • 66 % des répondants investissent dans le digital pour booster le trafic des annonceurs pendant les fêtes de fin d’année

Les stratégies à court terme privilégiées

L’enquête réalisée dévoile que 37 % des éditeurs s’attendent à ce que les commissions restent identiques au cours des prochains pics de consommation 2020. Si 72 % des sondés indiquent que les annonceurs ont bel et bien signé des contrats rémunérés pour le quatrième trimestre de l’année, ils sont presque tout autant (70 %) à constater que ces derniers s’engagent uniquement à court terme (1 à 3 mois).

Selon 62 % des éditeurs, cette transition vers des stratégies de court terme est le principal changement de l’année ; essentiellement à cause des incertitudes qui planent sur le marché. Autre fait notable signalé par les éditeurs : 43 % des annonceurs réduisent leurs investissements dans leurs campagnes car ils se doivent d’être en mesure de les adapter plus rapidement (pour 37 % d’entre eux).

SVP Europe du Sud chez Rakuten Advertising, Edouard Lauwick déclare : « Alors que les consommateurs avaient mis en pause leurs achats pendant un moment, nous pouvons constater une nette hausse de leur dépenses ces derniers mois. Les annonceurs sont bien conscients de cette opportunité avec l’arrivée des fêtes de fin d’année mais ils se montrent prudent dans la planification de leurs campagnes de fin d’année. L’année prochaine, les éditeurs adopteront des stratégies leur permettant de réagir encore plus rapidement aux changements de comportement des consommateurs. De leur côté, les annonceurs devront eux aussi être prêts à s’adapter. »

Les éditeurs revoient leurs stratégies

Les éditeurs doivent repenser leurs stratégies pour s’adapter à la planification à court terme imposée par les annonceurs. Afin de booster leurs ventes, 44% d’entre eux proposent des avantages aux annonceurs en devenant partenaires et 44% investissent davantage dans leurs relations avec les réseaux affiliés.

Nous apprenons également que 62 % des sondés misent sur de nouvelles fonctionnalités qu’ils déploient sur leur site ou leur application en vue d’augmenter le trafic pendant les pics de consommation de fin d’année. En plus de ces améliorations technologiques, 47 % des éditeurs s’appuient sur les réseaux sociaux afin d’augmenter le trafic au cours de cette période, 43 % choisissent l’emailing marketing et enfin 27 % optent pour des solutions de recherche payantes.

Par ailleurs, les éditeurs désignent les moteurs de recherche à 48 %, les réseaux sociaux à 34 % et le mobile à 29 % comme les canaux en ligne générant une augmentation notable du trafic depuis le début de la pandémie.

S’adapter aux consommateurs implique un changement d’approche pour les annonceurs

La popularité des sites de promotions ou de bons de réduction n’a pas diminué depuis le début de la pandémie et ils sont toujours autant plébiscités aujourd’hui d’après les données du réseau de Rakuten Advertising. En outre, les consommateurs reviennent progressivement sur les sites de récompenses et de fidélité à mesure qu’ils reprennent leurs habitudes pré-confinement, alors que ces derniers avaient été délaissés au plus fort de la pandémie.

« Bien que les consommateurs se montrent plus avisés dans leurs achats, ils continuent d’acheter ce qui est une bonne nouvelle pour les éditeurs et les annonceurs à l’approche de la fin d’année, ajoute Edouard Lauwick. À l’heure où les marques cherchent à rattraper les pertes du début d’année, les pics de consommation de fin d’année représentent une occasion en or pour attirer les clients et générer des résultats. Il est également évident que les acteurs du secteur doivent unir leurs forces pour pouvoir prospérer dans cette reprise. La période des fêtes est idéale pour inspirer les clients et les fidéliser pour 2021. La création de partenariats innovants entre les annonceurs et les éditeurs permettra d’atteindre cet objectif. »

Découvrez l’interview réalisée avec les éditeurs DealMoon et Global Savings Group, en partenariat avec HotTopic, traitant des défis et des changements qu’ils ont connus pendant la pandémie.

Pour en savoir plus, et notamment sur les stratégies à mettre en œuvre pour réussir la de fin d’année 2020, téléchargez dès maintenant nos stratégies orientées consommateur.